voyage en fusée-ballon coulures, nappages

Turquie

MAGIQUE !

Cappadoce, Monts Taurus, Méditerranée

Monts de Vénus ? noir et blanc ice-cream

KONYA : ville sainte. C’est aussi la ville du fondateur des derviches tourneurs, qui ont leur musée…

Hilarant non ? ! Un lion rigolo, un aladin caché, un joufflu ridicule...

Les Monts Taurus   

fête improvisée ombres supportées cyprès, cèdres, pins et cailloux... Micro Taurus ! Puits On joue aux dominos mais ce n'est pas NOTRE jeu !

Vallée d'Ilhara    

paillottes au goût d'Asie Ceci n'est pas une pipe

Derinkuyu : une ville entière souterraine sur plusieurs étages, pouvant accueillir jusqu’à 20.000 personnes ! La spécialité du coin est la poupée !

libres poupées à Derinkuyu. église troglodyte. Il y en a des dizaines !

  Les églises troglodytes, gigantesques, sont impressionnantes. En libre accès (en 2006) elles sont parfois dans un piteux état. Les peintures murales risquent malheureusement de rapidement disparaître, n'étant absolument pas protégées, ni des intempéries, ni du vandalisme.     

plus beaucoup de temps à vivre pour ces peintures du 3 ou 4°siècle.

Les sites de Göreme, Uchiçar, Avcillar, Ortahisar etc. sont tout simplement inoubliables.

ciel carré

Mustafapaça : ville habitée par les Grecs jusqu’en 1924. Un échange eut alors lieu. Des Turcs de Grèce furent « invités » à venir s’installer tandis que les Grecs étaient eux aussi « invités » à partir en Grèce.

Ortahisar

Courbes grises

Pasabaglari

En haut et en bas, les mêmes phallus ou quaziziment !

lever de soleil dans la baie de Kukova

Les mots en vrac : (voyage effectué en 2006) Fascinante Cappadoce ! Et plus exactement la région de Göreme, Uchiçar, Ortahisar etc. L'hiver sous la neige n'est sûrement pas tendre mais quel relief !  Les Monts du Taurus tiennent leurs sauvages promesses et si les habitants peuvent parfois sembler aussi arides que les pentes caillouteuses, nous y avons passé quelques belles soirées. Quant à la Méditerranée,  la baie de Kekova plus exactement, c'est une mine de vestiges historiques, tout comme le reste de la Turquie d'ailleurs. Les sarcophages des lyciens sont superbes, les témoignages des activités du passé, sismiques entre autres, nombreux. Heureusement, Kakova est loin d'Antalya, sorte de Capd'Agde-Grande-Motteuse, mâtinée de Costa Brava furieuse d'où il fait bon fuir.

A part ça...pour certains, la Turquie est définitivement asiatique. Pour d'autres, elle est évidemment européenne, certains la trouvent partagée. Je n'ai pas l'impression qu'il y ait beaucoup de différences entre certains paysans anatoliens et certains cultivateurs grecs, polonais ou portugais. Bon d'accord, il paraît que la Turquie est encore (!) à 70% agricole, alors que chez nous c'est "bien mieux"... il y a de moins en moins d'agriculteurs ! Géographiquement, on s'accorderait, semble-t-il, à  fixer les frontières de l'Europe à la mer Caspienne, alors ? Alors, il y a l'histoire : le génocide arménien ; le présent : les Kurdes *, les droits de l'Homme, de la femme (l'avortement est toujours interdit), des homosexuels (toujours pénalisés), le problème aussi de Chypre… N'y aurait-il pas aussi la question de l'entrée dans l'Europe du premier état musulman (avec un islam « modéré »(???) semble-t-il. A en croire certains turcs, les critères sans cesse modifiés sont ressentis comme une surenchère permanente pour empêcher l'entrée de la Turquie dans l'Union européenne.  Quelqu'un nous a dit aussi que les mentalités n'étaient peut-être pas prêtes ni d'un côté ni de l'autre. On peut lire aussi l'article dans le Monde Diplomatique du mois d'août 2006 : " Si la Turquie voulait vraiment..." de Nikos Kotzias, qui est... Grec !

Le chômage est assez important semble-t-il , autant nous a-t-on dit que le travail au noir. Quant au salaire minimum, le gouvernement a récemment déclaré qu'il fallait environ mille livres mensuelles pour vivre à peu près correctement. C'est la raison pour laquelle il a fixé le salaire minimum à... 500 livres ! 

mise à jour 2013 : Evidemment, les choses évoluent... parfois lentement ! La situation des Droits de l'Homme n'est pas forcément la plus appréciée des opposants au régime, une jeune française est actuellement détenue, condamnée à 5 ans pour "terrorisme" alors qu'elle n'a participé qu'à un défilé du 1er mai autorisé et a assisté à un concert de musique d'un groupe contestataire ! La question kurde n'est toujours pas réglée... Etc.

* extrait d'un communiqué de presse du 28/08/06 : "Lundi, un petit mouvement séparatiste kurde baptisé les Faucons de la liberté du Kurdistan (TAK), probablement issu d'une scission avec le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), a revendiqué deux des explosions de la veille: le principal attentat de Marmaris et l'explosion d'Istanbul.  Le groupe, qui avait déjà menacé de s'en prendre à l'industrie touristique du pays, a une nouvelle fois mis en garde les touristes étrangers. "La Turquie n'est pas un pays sûr. Les touristes ne devraient pas venir en Turquie", ont affirmé sur leur site Internet les Faucons de la liberté du Kurdistan. AP

Mise à jour 2016 : Erdogan ! Liberté de la presse, liberté des citoyens, alliances douteuses = dictature ?

photos©V. Mérand 2006

#top

Phaselis, site romain

Uchisar (si mes souvenirs sont bons !)

Sur la rivière Koprulu

Beysehir, les toits sont bien occupés !

Théâtre gréco-romain de Selgé, (Altinkaya) 90 km au nord d’Antalya. Les femmes attendent l’accord du guide pour proposer leurs paniers en osier.

Au port de Kaleköy, un coiffeur vous rectifiera les poils superflus à la flamme !

Une rando de trois jours dans les Monts Taurus, arides à souhait !

La baie de Kekova  

sarcophage lycien (en forme de coque renversée, pour ces fiers marins. descente de bains... cité engloutie au 1er siècle après J.C.

Tombe lycienne de marin, en forme de coque renversée. Sur la photo de droite, on en distingue une dizaine.

la baie de Kékova est la dernière demeure de la ville antique de Simena désormais engloutie. On peut voir ici les vestiges d’un escalier.

À la manoeuvre, la femme du « capitaine »

Mais tout est prévu pour se rafraîchir !