Lorsque la laie te ment

Il était une fois une laie qui allaitait tranquillement ses petits. Comme toutes les femelles allaitant ses petits, cette laie était particulièrement anxieuse. Pensez donc, avec tous ces chasseurs qui se baladaient dans le pays, il y avait de quoi se méfier. Mais cette laie avait un caractère bien trempé. On ne l'y prendrait pas. Que l'un d'eux pointe le bout de son fusil et il verrait de quel bois elle pouvait se chauffer ! Non mais ! D'ailleurs, un cow-boy du Poujol en avait fait les frais. Le "Nemrod" patrouillait avec son chien lorsque celui-ci était tombé truffe à truffe avec la cochonne qui, n'écoutant que sa peur, avait chargé l'imprudent. Dans le brouhaha qui suivit, le chasseur tira, croyant avoir débusqué un lièvre. Ce fut malheureusement son chien qu'il tua.

Quelques jours plus tard, un randonneur de Béziers, se croyant plus  malin que les autres, décida de couper à travers bois pour rejoindre le fameux "Point Sublime", un magnifique sommet des environs. Bien sûr, au bout d'un moment, il se retrouva bloqué par un amas rocheux qu'il dut escalader.  Malgré le froid piquant de  la saison, notre randonneur suait beaucoup lorsqu'il atteignit un surplomb d'où il aperçut avec soulagement comme une trouée dans la végétation. Il se mit à suer encore plus fort lorsqu'une laie, venant de nulle part, surgit deux mètres sous ses pieds et se carapata justement par la trouée qu'il comptait emprunter. Se demandant alors par où il pourrait bien passer pour éviter de se retrouver face à ce monstre effrayé, il entendit encore du bruit venant de sous le rocher. Quatre marcassins, lâchement abandonnés par leur vantarde de mère, venaient de se rendre compte qu'elle n'était plus là et, à leur tour, tentaient maladroitement de gravir les quelques petits obstacles qui se trouvaient dans le passage. L'un d'entre eux, resté en arrière se disait qu'il s'agissait certainement d'une ruse, et que leur mère allait revenir, comme elle l'avait toujours promis, pour les tirer des griffes de cet olibrius qui avait perturbé la tétée de onze heures !