Maroc années 80'

Les photos ci-dessous ont été prises dans les années 80. Ce sont donc de vieilles diapos scannées !

Embouchure de l'Oued S'bou à Mehdiya en 1984. Le bateau n'existe plus en 2007. La vieille kasbah portugaise de Mehdyia L'oued Sebou et la mer vus de la Kasbah de Mehdya-Plage A chacun sa monture la tristement célèbre prison de Kénitra Le souk d'Imilchil Le souk d'Imilchil aussi ! Marrakech - le souk de la laine campagne proche de Casablanca battage à Imilchil Le barrage d'Oussikis

L’embouchure de l’oued S’bou. L’épave n’existe plus !

La Kasbah de Mehdya- On ne visite plus cet étage ! A gauche, depuis la Kasbah, l’oued Sbou et l’Océan.

La sinistre prison de Kénitra. Heureusement moins peuplée de détenus politiques !

A chacun sa monture ! Inauguration d’un bâtiment administratif à Mehdya-Plage

Souk d’Imilchil, 1990

Barrage d’Oussikis, Haut-Atlas

Marrakech, le souk de la laine. Je ne l’ai pas revu en 2007.

Haut-Atlas

Campagne proche de Casablanca

Haut de page

Battage en 1990

Aire de battage abandonnée. 2007

coucher de soleil brumeux à Amar tempête sur Amar Ammar, grand sud Palabres au souk d'Alnif Taroudant A chacun sa place

M. sur l’âne, Mme marche. Rif - 1986

A gauche, buisson qui marche, Haut-Atlas, 1990. Les femmes vont chercher du bois et rapportent de très lourdes charges sur leur dos. Cette scène en revanche est toujours visible en montagne !

Essaouira ! La belle !

(Voir aussi la page consacrée à Essaouira)

Les remparts et commerces de Taroudannt en 1984

Ammar, grand sud, au coucher du soleil

Le souk d’Alnif, grand sud 1987

Alnif toujours, palabres au souk

Enfants au bord de l’oued Massa

Souk à Immouzer des Ida Outanane

photos©vincent3m

Dans Kénitra, un cargo sur l’Oued Sebou

J’ai habité au Maroc entre 1981 et 1986. Depuis les années 70 et jusqu'à la fin des années 90, le Maroc a vécu des années très dures. On pourra lire à ce sujet : « Tazmamart, une prison de la mort au Maroc » de Christine Daure-Serfaty, Stock 1992 -"Mort Vivant" de Midhat René  Bourequat aux Editions Pygmalion - "Tazmamart cellule 10" de Ahmed Marzouki aux Ed. Paris-Méditerranée - et Tarik Ed. pour le Maroc. Ou encore « Tazmamort » - Ali Binebine  - Editions Fennec poche 2015

Je suis retourné régulièrement dans ce pays absolument magnifique jusqu’en 1992. Puis, en 2007, (voir pages suivantes), j'ai pu remarquer que certaines photos de cette page ne pouvaient plus être faites. C'est le cas du souk de la laine à Marrakech, des aires de battage du Haut Atlas qui ont disparu au profit des machines, du bateau de l'Oued S'bou qui a été enlevé au moment des travaux d'aménagement du port de Mehdiya ainsi que de la Kasbah portugaise de Mehdiya qui semble tomber en ruines, comme la Kasbah d'Imilchil ! Les choses changent ! L'autoroute dessert maintenant un axe Tanger Marrakech, les paraboles ont envahi les toits de toutes les villes, l'électricité est arrivée jusqu'à Agoudal et le réseau de téléphonie mobile jusqu'à Imilchil ! Toute médaille a son revers, un ami me disait que remplacer la piste par le goudron, c'était très bien mais il y a déjà eu des vols de bétail et de panneaux solaires. Avec la piste on mettait presque la demi-journée en camion à quitter la vallée ; avec le goudron, en une heure c'est fait !

Si les villes changent très vite, la société évolue lentement et se modernise souvent au seul profit de quelques uns. Le roi Mohamed VI ne commet sans doute pas les mêmes erreurs que son père. Il en répare quelques unes (indemnisations pour les victimes de Hasan II, modification du droit des femmes etc.) Pourtant tout n'est pas au beau fixe : les saharahouis en savent quelque chose, les berbères aussi ainsi que la liberté d'expression des journalistes. Quant à la justice sociale…

Fes 2015 !

En 2015, le souk a été déplacé dans un endroit sans charme, exposé au vent. Les costumes traditionnels n’ont peut-être pas entièrement disparu mais sont l’exception !

#top